SOR[TU.E]GINA

date de création. 2021/2022

écriture chorégraphique et théâtre, mise en scène. Fanny Marmayou

Travail de recherche. Claire Lohiague, Fanny Marmayou

comédiennes, danseuses. Lorentxa Ituralde, Claire Lohiague, Fanny Marmayou, Joana Olasagasti

musicienne. Maylis Reynal

Scénographie. Caroline Worboys

soutient. Institut Culturel Basque et Communauté d'agglomération Pays-Basque

langues. Français, Basque

13912499_10209427121695745_8993345710711

Elles sont toutes les cinq dans ce lieu pour vous raconter une petite histoire.

Ce n'est pas une histoire que l'on raconte pour s'endormir. Vous avez été bien trop longtemps endormi. Cette histoire va vous réveiller, elle va vous révéler l’existence de corps qui portent des secrets. Le feu les a fait taire, mais elles, les survivantes vont raconter avec des mots, avec des gestes... avec leurs cœurs.

Vous raconter tout ce qu'il est possible de dire quand ont est libre.

Sorgina ("la sorcière" en langue Basque), proviendrait de "sortu egin" donner naissance.

En 1609, les procès de sorcellerie ont débutés au Pays Basque. Et tout devient noir, comme le bois, comme des corps calcinés, comme nos esprits.

Les gens chuchotent, dénoncent, se cachent pour aimer.

Qui sont ces sorcières et ces sorciers ?

Ceux et celles qui aiment l'impossible ?

Celles qui font voler leurs jupes ?

Celles qui sont trop vieilles ?

Voici leurs histoires, sans nez crochu, ni chapeau pointu.